Coiffure afro femme : le guide complet

Qui a dit qu’avoir les cheveux crépus devaient être difficiles à coiffer ? Au contraire, les cheveux crépus sont de beaux cheveux et ils permettent de réaliser un grand nombre de coiffures différentes.
Ils sont peut-être difficiles à démêler, trop volumineux et fragiles, mais ils permettent d’adopter une superbe coiffure : la coiffure afro femme.

Le guide de la coiffure afro femme

Qu’est-ce qu’une coiffure afro femme ?

Vous avez des cheveux très frisés ou crépus, très denses et arrondis ? Cela signifie que vous portez une coiffure afro femme. En fait, la coiffure afro est une coiffure bouffante originaire des guerriers qui ont lutté à l’époque de l’occupation italienne de l’Ethiopie. Et elle est également liée à l’histoire des Afro-Américains des années 50, 60 et 70, des Afro-Caribéens, des Afro-latinos et des Africains.

C’est une coupe qui possédait une symbolique politique et culturelle à l’époque. Puis, elle constituait aussi le symbole de la fierté noire et de la volonté de ne plus être dépréciée par les blancs.

Dans les années 70, elle était vulgarisée par de nombreuses célébrités, aussi bien par des actrices que par des chanteuses, dont : Angela Davis, Aretha Flanklin, Tamara Dobson, Kathleen Cleaver, Pam Grier et Diana Ross . Et même si elle n’était plus très tendance dans les années 80, elle revenait en force dans les années 90 et 2000 avec quelques retouches.

Depuis 2010, la coiffure afro femme n’est plus cette coupe volumineuse issue de la mode disco. Elle a revêtu des formes modernes plus esthétiques et c’est ce que vous pouvez toujours rencontrer jusqu’à maintenant.

Les variantes les plus connues de la coiffure afro femme

La coiffure afro femme se décline effectivement en plusieurs variantes, mais les plus intéressantes sont les suivantes.

La 1ère coiffure afro femme : le Bantu Knots

Tout d’abord, il y a lieu de commencer par le Bantu Knots ou « Nœuds bantous ». C’est une coiffure traditionnelle du peuple bantou. Elle consiste à séparer les cheveux en petites portions, à les torsader et à les enrouler sur eux-mêmes pour obtenir de petits nœuds. Autrement dit, il faut faire comme si vous enroulez des tresses sur elles-mêmes.

Ce qui est avantageux avec cette technique, c’est le fait qu’elle convienne à tous types de cheveux. Elle peut fonctionner aussi bien sur les cheveux crépus que les cheveux légèrement ondulés et les cheveux lisses. Puis, elle marche aussi sur des cheveux longs et des cheveux courts.

Mis à part cela, elle permet d’obtenir de jolies boucles naturelles sans recourir à l’utilisation des appareils chauffants . Et elle peut être réalisée tant sur des cheveux naturels que sur des rajouts de tresses. Enfin, il ne faut pas oublier qu’elle ne nécessite pas de gel et qu’elle peut durer trois ou quatre jours.

Comment réaliser une coiffure afro femme

La 2ème coiffure afro femme : les vanilles

La seconde variante de la coiffure afro femme à soulever est les vanilles ou « twists ». Celle-ci consiste à partager une mèche en deux brins et à enrouler ces brins l’un sur l’autre dans le même sens. Elle est très plébiscitée par les peuples noirs, car elle peut procurer de nombreux avantages.

De un, elle constitue une coiffure magnifique et sensationnelle. De deux, elle peut se décliner en différentes variantes, ne citant que les twist-out, les senegalese twists, les havana twists, les kinky twists et les marley twists.

Cette technique de coiffure peut également se faire sur des cheveux naturels ou artificiels. Elle est très simple à réaliser et elle permet de protéger les cheveux des agressions extérieures, d’étirer les cheveux crépus et de préserver leur hydratation plus longtemps. Enfin, sachez que les vanilles se portent au quotidien et lors des grandes occasions.

Insporation de coiffure afro femme

La 3ème coiffure afro femme : le headwrapping

Je suis sûr que vous connaissez aussi le headwrapping . C’est une variante de la coiffure afro qui consiste à utiliser un foulard africain comme un véritable ornement de tête. Cet accessoire peut être noué et enroulé autour des cheveux de mille et une façons, mais à chacun son style et ses préférences.

Quoi qu’il en soit, les méthodes les plus prisées sont : l’Headwrapp à la nigériane, l’Headwrapp avec une jolie tresse africaine et le Headwrapp avec un gros nœud à l’avant.

Coiffure en headwrapping pour femme

L’Headwrapp à la nigériane

L’Headwrapp à la nigériane est une coiffure afro femme très facile à réaliser. Il faut faire un pli d’environ 2 cm sur le foulard dans le sens de la longueur. Puis, il faut placer ce pli à l’avant de la tête en ramenant le reste du foulard vers la nuque. Il faut ensuite nouer les lanières au niveau de la nuque et il faut passer la lanière la plus courte à l’intérieur du foulard.

Après cela, il faut remonter la lanière la plus longue à l’avant de la tête en faisant un tour complet et en la nouant au niveau de la nuque. Et pour terminer, il faut fixer derrière la tête les bouts de lanières qui dépassent tout en ajustant le dessus de la coiffe.

L’Headwrapp avec tresse africaine

En ce qui concerne l’Headwrapp avec tresse africaine, une coiffure afro femme célèbre, celle-ci consiste à séparer les cheveux en deux, à plier un foulard en un long rectangle et à le placer à l’arrière de la tête. Ensuite, il faut effectuer une tresse en intégrant le foulard dans celle-ci de manière à ce qu’il soit considéré comme l’un des brins de la tresse.

L’étape suivante consiste à attacher la tresse avec un élastique, puis à la ramener au-dessus de la tête. Après, il faut épingler toutes les tresses, et voilà, le tour est joué !

L’Headwrapp avec un nœud à l’avant

Pour réaliser l’Headwrapp avec un nœud à l’avant, il faut choisir un long turban d’une largeur d’environ 40 cm. Ensuite, il faut le poser en son milieu sur le front et il faut prendre les deux extrémités de manière à les torsader. L’étape suivante consiste à croiser ces derniers et à enrouler l’un d’entre eux, puis à le ramener dans la nuque. Après, il faut effectuer la même chose avec l’autre extrémité. Une fois que vous teniez les deux extrémités de votre turban, vous pouvez faire un joli nœud à l’avant.

La 4ème coiffure afro femme : le dreadlock

L’autre coiffure afro femme intéressante également est le dreadlock. C’est une coiffure qui se forme naturellement lorsque les cheveux s’emmêlent entre eux. Mais il est également possible de la créer si vous n’êtes pas patiente et si vous n’arrivez pas à zapper l’étape de brossage des cheveux tous les matins.

En fait, vous ne pouvez obtenir de belles locks qu’après de longs mois (après trois mois pour les plus chanceuses et après 18 mois pour les cheveux moins crépus). Donc si vous ne pouvez pas attendre, vous devez vous orienter vers une autre technique efficace.

Les dreadlocks pour femme

La technique des nœuds

Vous pouvez, par exemple, opter pour la technique des nœuds. Prenez une mèche et partagez-la en deux brins. Ensuite, tirez de chaque côté pour la séparer sur toute la longueur jusqu’à la racine et répéter la même opération avec la même mèche, mais en prenant deux autres bouts.

Vous devez renouveler cette opération jusqu’à la formation de nœuds à la base, puis le long de la mèche et lorsque ces derniers arrivent à une dizaine de centimètres de longueur, roulez-les entre vos paumes afin de les égaliser et afin de former une dreadlock cylindrique. Enfin, terminez par bloquer les nœuds avec un élastique.

La technique nécessitant l’utilisation d’un peigne à crêper

Si vous n’appréciez pas trop la technique des nœuds, vous pouvez essayer la technique qui consiste à faire un dreadlocks avec un peigne à crêper . Un peigne à crêper est un peigne spécial qui permet de friser les cheveux. Il se démarque par ses dents qui n’ont pas les mêmes longueurs. Plus précisément, il possède une dent sur deux plus courte que l’autre.

Pour ce faire, vous devez diviser tout d’abord vos cheveux en cases de taille égale. Ensuite, vous devez prendre une mèche dans une case située dans le bas de votre tête et placer un élastique à sa base.

La prochaine étape consiste à crêper cette mèche en direction du crâne à l’aide du peigne. Après, il faut tasser les nœuds obtenus et répéter la même opération sur toute la hauteur de la mèche, puis sur les autres du même secteur.

Pour finir, il faut tresser grossièrement les mèches du même secteur entre elles et il faut bloquer avec un élastique tout en recourbant la partie qui dépasse sur elle-même. Il est vrai que cette technique est très longue à réaliser, mais elle vous permet de maîtriser la taille et la finition de vos dreadlocks.

La 5ème coiffure afro femme : les tresses africaines

Enfin, il faut aussi aborder une autre célèbre coiffure afro femme : les tresses africaines, les symboles de la culture noire par excellence. Ce genre de coiffure afro existait déjà à l’époque de l’esclavage et il a su perdurer jusqu’à la culture pop d’aujourd’hui. Il est étroitement lié à la communauté noire, mais cela n’empêche pas aux blancs de l’adopter.

Pendant les périodes de colonisation, il a été ridiculisé, moqué, discriminé et contrôlé, mais il n’en va plus de même à l’heure où l’on parle. Les tresses africaines comptent de nos jours parmi les coiffures les plus tendances et parfois, elles sont même considérées comme de l’art.

Bien qu’il existe différents types de tresses africaines, la plus connue reste la natte à trois brins. Celle-ci est obtenue à partir de l’isolation de trois brins de cheveux et de leur tressage dans un ordre précis. Non seulement elle garantit un rendu très joli, mais elle est aussi facile à mettre en place. Vous pouvez la réaliser vous-même, à la maison, sans recourir aux services d’un coiffeur ni d’une autre personne.

Exemple de tresses africaines pour femme

Comment nourrir ses cheveux pour une belle coiffure afro femme ?

Pour bénéficier d’une belle coiffure afro, vous devez songer à bien nourrir vos cheveux .

Utiliser un shampoing doux pour entretenir votre coiffure afro femme

De nos jours, il est tout à fait possible de trouver sur le marché des shampoings spécial cheveux crépus et secs qui vous aideront à réaliser une coiffure afro femme. Ainsi, n’hésitez donc pas à les privilégier pour apporter la nourriture, l’hydratation et le soin nécessaires à vos cheveux.

Mis à part cela, tâchez de laver vos cheveux en douceur pour ne pas les agresser. Utilisez de l’eau tiède et massez-les légèrement. Puis, terminez par un rinçage à l’eau fraîche pour faciliter le démêlage et pour les faire briller.

Préparer un masque capillaire maison nourrissant

Outre le shampoing doux pour cheveux frisés et secs , vous pouvez aussi appliquer un masque maison sur vos cheveux afro pour faciliter la réalisation de votre coiffure afro femme. Un masque DIY à l’huile d’olive ou au beurre de karité, par exemple, pourrait bien faire l’affaire. Sinon, vous pouvez aussi opter pour le masque capillaire à base d’huile d’amande douce, de miel fondu et de crème fraîche.

Pour lutter contre la sècheresse des cheveux, vous pouvez également vous intéresser au masque à l’avocat, à la banane, au jaune d’œuf et à l’huile d’olive. Mais sachez que tous ces masques requièrent un temps de pose d’environ une demi-heure et ils doivent être effectués toutes les semaines ou au moins deux fois par mois pour être efficaces.

Se brosser les cheveux avec les doigts ou avec un peigne ou une brosse adaptée à une coiffure afro femme

D’après un spécialiste en coiffure afro femme, la meilleure technique de démêler les cheveux crépus est d’enlever les nœuds avec les doigts. Mais cela est trop long à effectuer. De plus, il peut abîmer les ongles. C’est pourquoi il vous est conseillé d’utiliser un peigne à dents larges en matière naturelle ou une brosse démêlante spécial cheveux crépus.

Ce qui est intéressant avec ce genre de brosse, c’est le fait qu’il permet de discipliner les cheveux afro facilement et rapidement. Ses picots permettent d’enlever les nœuds sans créer de tension sur les cheveux et sans casser ces derniers. Puis, ils aident aussi à gagner en volume et à traiter les cheveux avec le respect qu’ils méritent, que ce soit des cheveux mouillés ou des cheveux secs.

Eviter les gestes et produits jugés agressifs

Certains gestes, habitudes et produits sont à éviter pour réaliser une coiffure afro femme, car ils sont jugés agressifs pour les cheveux crépus. En premier lieu, il ne faut pas utiliser des gels de coiffage car ces derniers assèchent et finissent par étouffer les fibres capillaires. En second lieu, il ne faut pas faire des tresses trop serrées, car cela abîme les cheveux, favorise leur chute et empêche leur repousse.

Il ne faut pas non plus tirer trop fort sur les cheveux lors des démêlages et il faut proscrire les extensions trop lourdes qui tirent sur les racines et occasionnent la perte de cheveux.

Par ailleurs, il faut bannir de la routine capillaire tous les produits agressifs tels que les shampoings décapants, les gommages pour cuir chevelu et les produits contenant de la silicone, du parabène, du sulfate ou de perturbateurs endocriniens.

Et enfin, il faut limiter l’utilisation d’appareils chauffants et il ne faut pas détacher les cheveux trop souvent, car les frottements contre les vêtements, le vent, la pollution et les intempéries les fragilisent beaucoup.

Retrouvez-nous sur :

Facebook Instagram