Poteau de barbier et coiffeur : signification et explications

Poteau de barbier : remonter au Moyen-Age pour comprendre sa signification

Vous êtes-vous déjà demandé d’où venaient le poteau de barbier et coiffeur tricolores lumineux qui tournent sur la devanture de votre salon de coiffure ou de votre barbier ? Les pharmacies ont pour enseigne une croix verte, les opticiens ont une paire de lunettes pour signalétique et les boulangeries une baguette de pain. Pourquoi les coiffeurs n’arborent donc pas simplement une paire de ciseaux mais ce poteau de barbier rouge et bleu ?

poteau de barbier rouge et bleu

Pour bien comprendre les raisons de cette tradition, il faut remonter au Moyen-Âge, une époque heureusement révolue où l’on n’allait pas seulement chez le coiffeur pour une coupe de cheveux ou un rasage.
L’origine du poteau de barber remonte donc à l’époque où les coiffeurs travaillaient également comme dentiste et chirurgien. Ils utilisaient leur savoir-faire, leurs outils et leur dextérité notamment pour pratiquer des saignées, des petites opérations chirurgicales ou des arrachages de dents. Ce service 3 en 1 s’expliquait par l’interdiction faite aux membres du clergé d’effectuer de telles interventions. L’Eglise a le sang en horreur (« Ecclesia abhorret a sanguine ») comme elle le décrète lors du concile de Tours en 1163, en faisant de la chirurgie une pratique interdite au sein du clergé et en la reléguant à un rang inférieur à celui de la médecine. La plupart des médecins étant justement des hommes d’Eglise, cela a conduit les barbiers à prendre la place des médecins pour réaliser toutes ces interventions de petite chirurgie. C’est la naissance du métier de chirurgien barbier : votre coiffeur barbier était alors aussi votre chirurgien ! Mais quelle rapport avec le poteau de barbier coiffeur ?

poteau de barbier chirurgien au moyen age

Ambroise Paré, souvent considéré comme le père de la chirurgie moderne en France a par ailleurs commencé sa formation en prenant une place d'apprenti barbier chez un chirurgien-barbier. Là, il apprit à manier le rasoir et se familiarisa avec la saignée avant d’être admis en qualité de barbier infirmier à l’Hôtel Dieu de Paris en 1533 où il passa d’apprenti à maître barbier chirurgien et réalisa la carrière qu’on lui connait aujourd’hui.

Poteau de barbier : signification liée à l’activité de chirurgie des barbiers du Moyen-Age

C’est cette activité parallèle qui inspira la création du poteau de barbier. Le poteau de barbier symbolisait le bâton que le patient tenait dans sa bouche pour rendre ses veines plus saillantes et favoriser la circulation sanguine. Et puis par la même occasion cela permettait de canaliser la douleur du patient car à cette période il n’y avait pas encore d’anesthésie et il fallait bien mordre dans quelque chose… Pour les couleurs du poteau de barbier, le rouge et le blanc proviennent de la pratique répandue de la saignée qui consistait à prélever du sang chez le patient pour tenter de le guérir d'une maladie ou d'une infection. Grâce aux progrès de la médecine moderne, nous savons désormais que ce n’était peut-être pas la meilleure idée. Cependant, cette méthode a été utilisée au Moyen Âge pour tout traiter, des simples rhumes aux maladies les plus mortelles. Les pansements blancs imbibés de sang associés à la saignée ont inspiré les rayures rouges et blanches. Les rayures bleues qui ne sont pas toujours présentes symbolisent également la couleur des veines coupées pendant les saignées. Une autre théorie suggère que le bleu ait été ajouté au poteau de barbier par patriotisme pour rappeler les couleurs du drapeau américain. Les barbiers plaçaient le poteau de barbier à l'extérieur de leur salon de coiffure, pour faire savoir aux clients qu'ils étaient ouverts.

Le poteau de barbier aujourd’hui

La coiffure masculine a parcouru un long chemin depuis le Moyen Âge, mais le poteau de barbier perdure encore aujourd'hui dans la représentation iconique du métier. De nos jours, l’utilisation du poteau de barbier bleu-blanc-rouge est moins répandue en France qu’aux Etats-Unis ou que dans d’autres pays anglo-saxons, mais son utilisation se généralise de plus en plus dans l’Hexagone, surtout avec le renouveau des salons barbiers. Le poteau de barbier donne un côté rétro et vintage qui colle plutôt bien aux tendances actuelles. Ils sont aussi parfois sujets à controverse quand ils sont utilisés par des salons de coiffure car les coiffeurs barbiers en revendiquent l’exclusivité d’utilisation.

poteau de barbier aux usa

Le poteau de barbier stationnaire qui dans sa version la plus récente tourne sur lui-même grâce à un moteur électrique est donc le signe traditionnel des coiffeurs-barbiers. Caractérisé par ses rayures hélicoïdales bleues, blanches et rouges, ils attirent l’œil par ses couleurs, ses spirales, son mouvement et l’illusion d’optique qu’il crée. Ce qui est étonnant avec cet enseigne, c’est que bien que le mouvement se fasse autour d’un axe vertical on a l’impression de voir un mouvement non pas horizontal mais vertical lui aussi. Cette illusion d’optique trompe notre système visuel sur le réel mouvement qui s’opère sur le cylindre. Alors que les spirales du poteau de barbier bougent vers la droite notre œil perçoit une impression de mouvement du haut vers le bas. Cela s’explique par la forme cylindrique du poteau et notre champ visuel limité. L’absence d’informations supplémentaires fait que notre cerveau fait un raccourci en choisissant le mouvement le plus lent et le plus simple à identifier, à savoir le mouvement de bas en haut. De quoi attirer l’œil et faire tourner les têtes. Quoi de mieux pour un coiffeur-barbier ?

Une relation entre le poteau de barbier et l’expression coiffer au poteau ?

Mais alors est-ce de ce poteau tricolore que l’expression « coiffer quelqu’un au poteau » est née ? Habile n’est-ce pas ? Pourtant rien à voir.
L’origine de cette expression est à trouver dans les courses hippiques. Le verbe coiffer a pris le sens de dépasser d’une courte tête. Coiffer un adversaire, un concurrent s’était le dépasser, le battre, prendre la tête par rapport à lui. Dans les courses de chevaux, bien avant que le PMU ne nous fasse miser sur les bons chevaux, la compétition était déjà rude et les courses se jouaient souvent à un cheveu. Sans technologie, la ligne d’arrivée étant dématérialisée par un poteau placé sur le bord de la piste, c’est au niveau de celui-ci que le vainqueur pouvait être désigné. Si au dernier moment un cheval en dépassait un autre sur la ligne d’arrivée alors on disait que le cheval avait coiffé son adversaire au poteau. L’expression s’est ensuite propagée aux autres sports de courses et puis s’est généralisé pour exprimer l’idée de dépasser un adversaire au dernier moment.

poteau de barbier avec hello coiffeur

Et justement pour coiffer au poteau des personnes qui voudraient prendre rendez-vous dans le même salon de coiffure ou simplement parler de l’histoire du poteau de barbier avec votre coiffeur préféré, rien de tel qu’Hello Coiffeur pour prendre rendez-vous en ligne de manière simple et rapide pour les devancer. Si toutefois vous avez un problème de carie nous vous recommandons de prendre rendez-vous chez votre dentiste, on est sûr que nos coiffeurs partenaires seront prêts à tout pour vous satisfaire mais pas certain que ce soit la meilleure idée.

Retrouvez-nous sur :

Facebook Instagram